COMPARAISON DES COÛTS

QUEL EST LE COÛT D’UNE RÉHABILITATION SANS TRANCHÉE ?

Les coûts d’une réhabilitation dépendent de plusieurs facteurs. Aucun projet de construction ne ressemble à un autre et ne peut être considéré comme un projet type. Chaque projet doit être examiné et calculé par le donneur d’ordres ainsi que par le sous-traitant.

En plus des coûts des machines, du personnel et des matériaux, les conditions extérieures ont une grande influence sur le coût global.

L’étendue totale du projet joue également un rôle, comme par exemple les dimensions les longueurs des sections ainsi que le nombre des branchements. En outre, l’état des sections à réhabiliter est un facteur important pour les éventuels travaux préparatoires. La nécessité d’une retenue d’eau conséquente voir une déviation de celle-ci, est également très important pour calculer les coûts, selon le débit et les dimensions de la canalisation, elle constituera une part non négligeable du calcul.

La position et la profondeur des sections sont aussi des points importants. Une bonne accessibilité des regards est-elle garantie, ou des travaux préparatoires doivent-ils être réalisés ? La réhabilitation dans des rues très fréquentées ou sur des autoroutes génèrent des coûts de préparation et de réalisation plus importants.

Une réhabilitation réussie implique toujours de choisir la bonne méthode de réhabilitation en ce qui concerne la qualité et la rentabilité. Un grand nombre de matériaux et de procédés d’installation différents sont disponibles pour le donneur d’ordres, et il doit faire le bon choix.

Nos graphiques montrent une tendance en faveur de la technologie UV qui présente des avantages non négligeables. Nous nous limitons à la comparaison entre la technologie UV et le système à fibres synthétiques (feutre) car ces deux méthodes de réhabilitation sont les plus répandues sur le marché.

Nous remarquons que chaque méthode de réhabilitation a ses points forts et qu’il n’est pas question ici de faire des comparaisons autre que celle de démontrer simplement à partir de quel moment ou sous quelles conditions la technologie UV avec notre gaine GFRP est la solution la plus économique.

Les chiffres derrière les graphiques sont basés sur les principes suivants :

Exigence de réhabilitation :

  • Classe de dommages II
  • Débit d’eau : moyen
  • Longueur de la section : 60 m
  • Coûts des matériaux
  • Temps d’installation
  • Personnel
  • Machines

Le graphique révèle deux facteurs importants : le prix des matériaux et les coûts d’installation. Les autres paramètres ont été intégrés dans ces deux catégories.

Ne sont pas pris en compte les coûts de main d’œuvre, la période pendant laquelle les rues sont barrées en milieu urbain, les obstacles à l’accessibilité des magasins et les pertes de chiffres d’affaires qui peuvent en résulter, les nuisances sonores sur une période prolongée etc…

Ces considérations ne sont pas significatives pour l’étude des deux systèmes représentés car les deux systèmes ne nécessitent pas de tranchée. La prise en compte des coûts de main d’œuvre doit cependant être plus importante si les deux variantes sont comparées avec le procédé à ciel ouvert.

Comparaison des coûts DN 200Comparaison des coûts DN 300

Comparaison des coûts DN 500Comparaison des coûts DN 1200